100 millions d’euros supplémentaires pour le recyclage des friches

En déplacement à Amiens, sur le site de l’ancienne manufacture Cosserat dont les 5 hectares redonneront bientôt naissance à un nouveau quartier, Jean Castex annonçait la semaine dernière le redéployement de 100 millions d’euros supplémentaires du Plan de Relance à destination du fonds friches.

Pour aider à l’acquisition, la dépollution et la démolition de friches dans le cadre d’opérations d’aménagement urbain mais aussi la reconversion de friches polluées issues d’anciens sites industriels ou miniers, le fonds friches était lancé lors du 5ème Conseil de défense écologique du 27 juillet 2020 avec une dotation de 300 millions d’euros, puis doublé en juillet 2021 face au succès du dispositif. 650 millions d’euros du Plan de Relance ont ainsi été mobilisés pour recycler les friches et le foncier artificialisé dans le cadre d’appels à projets (AAP) régionaux « recyclage foncier » pilotés par les Préfets de Région et de l’ademe pour les friches industrielles.

Les 100 millions d’euros supplémentaires annoncés le 8 janvier 2022 par le Premier ministre porteront l’enveloppe totale du fonds friches à 750 millions d’euros. Ces crédits supplémentaires visent à atteindre l’objectif défini par la loi Climat et Résilience : l’absence de toute artificialisation nette des sols, (dit Zéro Artificialisation Nette ou ZAN) en 2050, et réduire par deux la consommation d’espaces naturels, agricoles et forestiers d’ici 2032. « Entre 20 000 et 30 000 hectares sont aujourd’hui grignotés chaque année sur la nature et les terres agricoles dans notre pays » précise un communiqué du ministère de la Transition écologique.

Cher(e)s lecteur(trice),

Vous n’êtes pas abonné mais vous souhaitez recevoir des informations exclusives de la part de RCL, la Revue des Collectivités Locales, merci de renseigner le formulaire ci-dessous.