Lyon, la métropole la plus « instagrammée » de France

Avec 19 millions d’utilisateurs actifs en France, le réseau social dédié à l’image, Instagram, est un terrain privilégié pour mesurer la popularité et l’attractivité des villes, selon le Lab Nouvelles Marges. Dans son étude intitulée « La pulsation des villes sur Instagram », cette agence conseil spécialisée en stratégie de territoire a analysé le classement et les hashtags de plus de 72 millions de photographies postées par les « instagrammeurs » dans 330 villes françaises, délivrant des indices inédits sur l’attachement de leurs habitants ou des personnes qui y séjournent. C’est ainsi que Les petites villes de Montreuil-sur-Mer (Pas-de-Calais, 2 000 habitants) et Saint-Quentin (Aisne, 18 000 habitants), toutes deux situées dans le nord de la France, se hissent en tête des sous-préfectures les plus « aimées » par leurs habitants et les visiteurs. Cet attachement a été calculé à partir de la variation de 11 hashtags populaires contenant le nom des villes, comme #ILoveSaintQuentin, #SaintQuentinjetaime, #SaintQuentinchérie, #SaintQuentinmonamour, etc. et de la quantité de photos postées rapportée à leur population. De plus, plus les villes sont actives sur les réseaux sociaux, en relayant leurs propres hashtags, plus elles émergent et incitent les utilisateurs à les mettre en avant notent les auteurs de l’étude. Thionville par exemple, cinquième sous-préfecture la plus « aimée », aide à l’animation du hashtag #LoveThionville, avec une forte réponse des habitants.

Strasbourg « mon amour », la métropole la plus aimée de France par ses habitants

Parmi les 17 métropoles étudiées (hors Paris), c’est Strasbourg qui arrive en tête des villes les plus « aimées » et plébiscitées en France sur Instagram par ses habitants et les voyageurs. On aime Strasbourg et on lui dit, notamment grâce au hashtag #StrasbourgMonAmour. Viennent ensuite Lyon et Lille, tandis que Grenoble, SaintÉtienne et Clermont-Ferrand ferment la marche du classement. Autres enseignements livrés par cette étude : la ville de Lyon, confirmant sa spécificité culinaire, est la métropole la plus associée à des photos de gastronomie, comme en témoignent les hashtags contenant les mots « food », « restaurant » ou « resto » accolés à son nom, tandis que, plus décalé, Bordeaux se démarque pour son street-art. Des indicateurs similaires révèlent que Lille est la ville la plus valorisée par la communauté gay-friendly, quand Marseille est la métropole la plus associée au mot « rebelle ». Plus largement, avec 14 photos par habitant en 2019, c’est Lyon qui ressort comme la métropole la plus « instagrammée » de France, toutes thématiques confondues. Versailles, forte de son château, arrive ainsi en tête des préfectures les plus « aimées » et les plus citées en France sur le réseau social.

 

Cher(e)s lecteur(trice),

Vous n’êtes pas abonné mais vous souhaitez recevoir des informations exclusives de la part de RCL, la Revue des Collectivités Locales, merci de renseigner le formulaire ci-dessous.