La MEL adopte une stratégie de gestion patrimoniale de ses terres agricoles

Propriétaire d’environ 700 hectares de terres agricoles, la Métropole Européenne de Lille (MEL) vient d’adopter une stratégie de gestion patrimoniale des terres arables et naturelles. Elle vise notamment à accompagner les pratiques agricoles durables en généralisant la mise en place de baux ruraux environnementaux sur le territoire métropolitain, à savoir la mise en location des terres dont la MEL est propriétaire, avec un tarif dégressif en fonction du caractère environnemental de l’activité réalisée. La nouvelle stratégie permettra également d’acquérir une meilleure visibilité concernant les propriétés agricoles et naturelles métropolitaines occupées, pour en proposer une meilleure gestion stratégique sur le long terme. Il s’agit aussi d’anticiper les transmissions de propriétés agricoles métropolitaines, ou les départs à la retraite. Ceci afin de proposer un cadre pour les réaffectations de ce patrimoine sous la forme d’appels à projets pour une plus grande transparence et encourager l’émergence de pratiques agricoles innovantes. « La stratégie agricole et alimentaire métropolitaine réaffirme les rôles de l’agriculture et valorise l’activité économique agricole sur son territoire. Pour inciter et accompagner les pratiques agricoles durables, des baux ruraux environnementaux permettront de conforter et de sécuriser l’accès aux terres agricoles et d’en assurer un entretien paysager », détaille Bernard Delaby, Vice-président en charge de l’Agriculture et de la Stratégie alimentaire et ruralité à la Métropole Européenne de Lille.