Le Grand Périgueux veut se construire une image économique

Pour accélérer l’implantation d’entreprises et la création d’emplois, le Grand Périgueux (Dordogne) a développé et lancé un portail dédié à l’attractivité économique. L’objectif : véhiculer une image économique du territoire et valoriser son cadre de vie.

« Il faut casser les idées préconçues qui font de la Dordogne, plus connue sous le terme de Périgord, une terre de villégiature mais pas forcément une terre économique. Nous devons pour cela valoriser les atouts du territoire au travers de ses nombreuses filières et des projets structurants portés par le Grand Périgueux et les partenaires publics et privés », avance Karine Lafont, en charge du projet Supérigueux Éco à la communauté d’agglomération du Grand Périgueux. Si le Périgord est certes connu à travers le monde pour ses paysages, sa culture, son histoire, sa gastronomie, son art de bien vivre – Périgueux se situe dans le top 10 des villes où il fait bon vivre en Nouvelle-Aquitaine – « c’est aussi un territoire qui offre de nombreuses opportunités de travail et de création d’entreprises », renchérit Claudine Faure, vice-présidente Grand Périgueux chargée de l’économie. Il est vrai que Périgueux et son agglomération situées à 3h30 de Paris avec le TGV, 1h30 de Bordeaux par le train et bénéficiant de connexions directes avec les métropoles limitrophes, affichent des performances économiques convaincantes: en termes d’implantation d’entreprises, ce sont 26 zones d’activité économiques qui accueillent les entreprises, dont un quartier d’affaires qui propose 35000 m² de bureaux à proximité de la gare de Périgueux.

UN TERRITOIRE MULTIFILIÈRE

En 2019, environ 1120 entreprises ont été créées sur le territoire qui constitue le premier bassin d’emploi en Dordogne avec 45000 emplois, dont 28000 emplois dans le privé et 6000 salariés sur les parcs d’activités. Et ce n’est pas un hasard. « Nous développons une offre d’accompagnement à l’installation ou à l’implantation d’entreprises avec lesquelles nous avons une approche directe et indirecte avec des stratégies de filières comme la mise en avant des secteurs leaders que sont l’électronique, l’artisanat haut de gamme, le luxe, l’agroalimentaire, la cosmétique, les activités de tourisme et aussi avec des savoir-faire spécifiques comme ceux liés à la tradition de l’article chaussant », explique Karine Lafont. En Dordogne, les savoir-faire industriels et artisanaux, qui requièrent des compétences spécifiques, attirent depuis longtemps déjà les grandes marques de luxe à l’instar de Repetto, Hermès, Saint–Morêt, Saint-Michel, Beauty Success, KSB Amri, Suturex et Renodex, Condat… Une économie de proximité qui maintient l’attractivité de tout le territoire. Et parmi les projets en prévision dans cette agglomération en plein boom, quatre nouveaux tiers-lieux, un pôle Digital Valley pour répondre aux enjeux de transformation numérique des entreprises industrielles ou de services, ou encore la requalification à l’est et à l’ouest de l’agglomération de Périgueux pour recomposer et mieux structurer l’offre commerciale.

VALORISER LES ATOUTS DU TERRITOIRE

Supérigueux Éco est né dans une démarche partenariale d’attractivité portée par les chambres consulaires, les organisations professionnelles, mais aussi les entreprises privées déjà implantées sur le territoire qui n’hésitent pas à partager leur expérience. C’est en partant des besoins des entrepreneurs que la plateforme a été conçue par le service économique de l’agglomération qui agrège au fil de l’eau, répertorie et met à la disposition des entreprises toute sa connaissance du territoire. Lancée le 6 mai, elle vise à encourager les créateurs d’entreprises, porteurs de projets, repreneurs ou salariés en mobilité professionnelle à s’implanter ou se développer dans une région où le temps a du sens, faciliter les projets grâce aux ressources mutualisées. Mais aussi simplifier l’accès aux réseaux d’acteurs et valoriser ce poumon économique qui voit son taux de création d’entreprises croître depuis 2017 (1121 entreprises pour la seule année 2019), avec une perspective de 3 à 5 % d’augmentation par an. « Apporter des réponses concrètes aux questions que se posent les porteurs de projets, c’est l’idée de la plateforme qui met en avant les services mutualisés comme la Bourse de l’immobilier d’entreprise mais également le dispositif ‘‘résonne’’ de Périgord Développement qui permet aux conjoints des salariés en mobilité professionnelle en Dordogne de trouver un emploi » détaille Claudine Faure. « L’accompagnement des candidats à l’installation est très apprécié parce que souvent cette course à l’installation se révèle compliquée. Il apporte un réel gain de temps », ajoute l’élue. Parmi les dispositifs en place, la pépinière d’entreprises cap@cité installée sur le site de créaVallée accueille les porteurs de projet start-up avec des conditions tarifaires bonifiées. L’agglo propose également des aides à l’investissement productif des entreprises en phase de développement, donc sous convention avec la région, en lien avec le schéma régional de développement économique d’innovation et d’internationalisation. Des aides spécifiques sont en place à destination de l’économie de proximité en fonction de critères particuliers et du seuil d’investissement. « Lorsqu’une demande arrive sur la plateforme, nous la qualifions, répondons aux besoins et apportons une solution.  Nous l’orientons également vers le partenaire le plus expert et le plus qualifié pour répondre à la demande. C’est aussi ça l’objectif de SuPérigueux Éco, selon Karine Lafont. L’idée est de répondre le mieux possible dans une chaîne intégrée de réponses. »En moyenne, du premier contact à la finalisation de l’implantation sur un parc d’activités, s’écoulent deux ans, selon la typologie de l’activité.

L’AGGLOMÉRATION EN QUELQUES CHIFFRES

  • 1er pôle économique du Périgord
  • Taux de création d’entreprises en hausse depuis 2017: 1121 entreprises créées en 2019 avec une perspective de 3 à 5 % d’augmentation par an
  • 1er bassin d’emploi du département, avec 45000 emplois, dont 28000 dans le privé
  • 27 % des emplois de la Dordogne dans l’agglomération de Périgueux n 103757 habitants en 2021 (en hausse de 0,2 % depuis 2020)
  • Bassin connecté: à 3h30 de Paris et 1h30 de Bordeaux
  • 456 structures de l’ESS implantées sur le Grand Périgueux dont 65 en milieu rural (Plus de 3800 emplois)
  • La Dordogne est la 2e destination touristique hors littoral en France après l’Île-de-France

 

Blandine Klaas

Cher(e)s lecteur(trice),

Vous n’êtes pas abonné mais vous souhaitez recevoir des informations exclusives de la part de RCL, la Revue des Collectivités Locales, merci de renseigner le formulaire ci-dessous.