L’open payement, une réalité dans les transports brestois

Depuis le 16 septembre, les usagers du réseau de transport urbain Bibus de la Métropole de Brest n’ont plus besoin d’utiliser leur monnaie pour acheter un ticket.  Il suffit de monter à bord et de présenter sa carte de paiement sans contact Mastercard ou Visa sur la borne de validation, et ce, quelle que soit leur banque, comme n’importe quel autre titre de transport. Une fois le paiement accepté, le valideur ne délivrera pas de ticket. C’est la carte qui tient lieu de titre de transport et permet d’emprunter l’ensemble du réseau pendant 60 minutes. « Pouvoir payer un ticket par carte bancaire était une réelle attente des usagers de Brest métropole, indique Yohann Nedelec – Vice-président de Brest métropole en charge des transports. Nous sommes heureux de leur donner cette nouvelle possibilité. En plus, comme le contrôle se fait sur la carte bancaire elle-même, pas besoin de papier: on permet à nos usagers d’adopter un comportement vertueux pour une mobilité plus durable. » Une innovation d’autant plus importante qu’elle contribue à renforcer les gestes barrières pour lutter contre le covid-19. De plus, grâce à la réduction du nombre de ventes par les conducteurs, de l’impression des tickets et de la manipulation de monnaie, le temps d’attente à chaque arrêt diminue au bénéfice du temps de conduite. Loin d’être figé, le service évoluera en fonction des remarques des usagers afin d’offrir de nouvelles fonctionnalités et d’améliorer son ergonomie. Le CIC et Mastercard sont partenaires de cette opération.

Cher(e)s lecteur(trice),

Vous n’êtes pas abonné mais vous souhaitez recevoir des informations exclusives de la part de RCL, la Revue des Collectivités Locales, merci de renseigner le formulaire ci-dessous.