Les Français sont-ils prêts à accepter le véhicule autonome ?

concept of a self-driving modern car , 3d illustration

« Si demain, le véhicule autonome permet de redonner de la mobilité à ceux qui en sont privés, de partager un bien, de moins peser sur l’environnement et de remettre de la vie et de l’activité dans les centres villes, alors ce sera une réelle avancée positive pour la société. » estime Yann Anaud, Directeur Réponses Besoins Sociétaires et Innovation du Groupe MACIF qui présente, avec l’Institut Védecom, les résultats de la 1ère édition du baromètre VEDECOM & MACIF sur l’acceptabilité du véhicule autonome par les français en 2020. Et les résultats sont plus qu’encourageants puisque 70% des Français expriment une attitude positive vis-à-vis de ce mode de déplacement. 1 Français sur 2 estime même que le véhicule autonome est fiable alors qu’ils sont 88% à n’en avoir jamais vu. Au centre de leurs préoccupations, la question de la confiance et de la sécurité. Ainsi, près de 6 Français sur 10 (58 %) déclarent se sentir en sécurité dans un véhicule autonome et plus de 5 sur 10 (52 %) estiment que le véhicule autonome est fiable. Les résultats de l’étude démontrent par ailleurs un fait marquant : plus les sondés connaissent le véhicule autonome, l’ont déjà vu mais surtout déjà testé, plus ils envisagent de l’utiliser régulièrement à l’avenir. Néanmoins, si l’attitude des Français envers le véhicule autonome est positive, seuls 40 % d’entre eux se sentent concernés par le déploiement de ce mode de transport.

 

Cher(e)s lecteur(trice),

Vous n’êtes pas abonné mais vous souhaitez recevoir des informations exclusives de la part de RCL, la Revue des Collectivités Locales, merci de renseigner le formulaire ci-dessous.