0806 706 806. C’est à ce numéro d’appel téléphonique qu’un locataire, propriétaire ou toute personne ayant connaissance d’une situation relevant de l’indignité trouvera une oreille attentive. Pour un locataire, le conseiller apprécie et évalue la nature et l’importance des désordres du logement puis l’informe ensuite sur ses droits et obligations. Pour un bailleur ou propriétaire occupant, le conseiller l’informe de ses obligations et des aides financières disponibles pour faciliter la réalisation des travaux. En cas d’insalubrité l’Agence Départementale d’Information sur le Logement (ADIL) signale, après accord de l’interlocuteur, la situation à l’Agence régionale de santé (l’ARS). Une lettre sera envoyée afin de l’informer de l’orientation du dossier, après validation par les acteurs du Pôle départemental de l’habitat indigne et ce dans un délai de 2 à 3 jours. Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement rappelle que « la guerre déclarée aux marchands de sommeil avec des sanctions aggravées continue. On les considère maintenant comme des trafiquants de drogue avec des mesures tout aussi radicales. On doit en finir avec cette impunité ressentie par les marchands de sommeil. »

Cher(e)s lecteur(trice),

Vous n’êtes pas abonné mais vous souhaitez recevoir des informations exclusives de la part de RCL, la Revue des Collectivités Locales, merci de renseigner le formulaire ci-dessous.