Les édifices religieux s’offrent une seconde vie

©Benoit Croisy

Nombre d’édifices religieux ont perdu leur vocation cultuelle. En cause, une baisse drastique de la fréquentation, avec, pour conséquence, des bâtiments inutilisés et laissés à l’abandon. Pour éviter leur destruction, certains responsables locaux se mobilisent pour sauver ce patrimoine culturel local, quitte à envisager sa reconversion.


Cet article est réservé aux abonnés

- Vous êtes abonné(e), identifiez-vous dans la colonne de droite.

Cher(e)s abonné(es),

Dans ce contexte de crise sanitaire, nous avons pris la décision de ne plus imprimer nos éditions jusqu’à la sortie de cette période difficile. Afin que nous puissions continuer à vous fournir votre magazine par email, merci de renseigner votre adresse email ci-dessous.